ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

La Commission de la condition de la femme adopte une résolution sur l’égalité des sexes et les changements climatiques

Error:

Date: 02 March 2011

Le 1er mars, la 55ème session de la Commission de la condition de la femme (CSW) a adopté une résolution afin d'intégrer l'égalité des sexes et de promouvoir l'autonomisation des femmes dans les politiques et stratégies relatives aux changements climatiques. La résolution (E/CN.6/2011/L.1) est la première adoptée par la CSW à traiter du lien entre l'égalité des sexes et les changements climatiques.

La Mission des Philippines, qui présidait la négociation, a travaillé avec les Etats Membres pour réaliser le consensus. En fin de compte, 53 Etats Membres ont coparrainé la résolution, ce qui met en évidence le large appui général manifesté en sa faveur.

La résolution reflète les conventions et cadres internationaux existants sur l'autonomisation des femmes et les changements climatiques, et réaffirme les engagements pris aux termes des instruments pertinents. Figurent au nombre de ces derniers le Programme d'action de Beijing dans le domaine des « femmes et de l'environnement », le Cadre d'action de Hyogo , la résolution du Conseil des droits de l'homme 10/4 du 25 mars 2009 sur les changements climatiques, et les Accords de Cancun de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui considèrent l'égalité des sexes et la participation des femmes à la prise de décisions comme importantes pour tous les aspects des changements climatiques.

Aux termes de cette résolution, les gouvernements et tous les autres acteurs pertinents sont encouragés à promouvoir l'égalité de l'accès à l'éducation, aux médias et à l'information, et à la communication et à la technologie, ainsi que l'égalité de la participation et de la formation des femmes. La résolution appelle les institutions économiques, politiques et scientifiques à tenir compte des conséquences de la dégradation de l'environnement et des changements climatiques sur les femmes, et à élaborer des outils de base de données et des statistiques ventilées par sexe et par ge, ainsi que des méthodologies et des analyses politiques tenant compte d'une perspective de genre. Elle souligne l'importance du renforcement de l'accès des femmes rurales aux ressources et de leur contrôle sur celles-ci, y compris sur la terre.

Les parties à la CCNUCC sont également appelées à continuer à intégrer une démarche tenant compte d'une perspective de genre et à déployer des efforts en vue d'assurer la participation effective des femmes aux pourparlers en cours sur les changements climatiques, menant à la 17ème Conférence des parties à la CCNUCC qui sera organisée cette année à Duban, en Afrique du Sud.

Tout au long du processus de négociation, les experts d'ONU Femmes ont fourni une assistance technique aux Etats Membres sur les liens entre égalité des sexes et changements climatiques.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Tracy Raczek, ONU Femmes, tracy.raczek[at]unwomen.org.