Des jeunes hommes colombiens proposent des designs de t-shirts pour dire non à la violence à l’égard des femmes

Date: 20 Nov 2012

Le design gagnant du concours a été créé par Diego Quintero, un jeune graphiste de 20 ans.


« Au départ, le message que nous voulions faire passer était de dire aux gens, aux femmes et aux hommes, que l'on ne peut pas tolérer la violence à l'égard des femmes, même pas dans nos mots de tous les jours, et que nous devons toutes et tous unir nos forces pour combattre ce problème social, dès qu'il commence à se manifester », explique Diego Quintero, le jeune graphiste colombien de 20 ans dont le design de t-shirt a été sélectionné dans le cadre d'un concours organisé par ONU Femmes en Colombie conjointement avec plusieurs autres organismes des Nations Unies.

Le concours a été organisé dans le contexte de la campagne du Secrétaire général des Nations Unies « Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes », à laquelle le Gouvernement colombien a officiellement accordé son appui le 7 septembre. Les conditions du concours ont été précisées au cours de la cérémonie marquant l'entrée de la Colombie dans la campagne : il était ouvert aux jeunes hommes de 18 à 25 ans auxquels il était demandé de proposer des designs de t-shirt qui contribueraient au débat sur la violence sexiste. Cette initiative s'inscrit dans la mission d'ONU Femmes qui s'attache à associer un nombre croissant d'hommes aux processus et aux efforts visant à garantir aux femmes l'exercice de tous leurs droits.

Dix-neuf projets de t-shirts ont été reçus, de différentes régions du pays. 15 d'entre eux ont été sélectionnés et affichés sur le site Internet du Centre d'information des Nations Unies en Colombie. Il a été demandé aux visiteurs de voter pour le t-shirt qu'ils préféraient. Le processus s'est déroulé du 12 au 22 octobre et plus de 5 000 personnes y ont participé.

Le t-shirt gagnant sera porté dans toutes les villes de la Colombie le 25 novembre, date à laquelle les adhérentes d'organisations féminines et les dirigeants locaux et régionaux descendront dans les rues à bicyclette, sur une piste cyclable marquée d'une ligne violette, pour proclamer d'une seule et même voix : « Finie la violence à l'égard des femmes ».

Après le vote, un jury composé de représentant(e)s du Groupe de travail interinstitutions sur l'égalité des sexes du système des Nations Unies en Colombie, du Bureau présidentiel pour l'égalité des sexes et de l'Association des anciens de l'Université des Andes, ainsi que du maire de Bogota et d'une personnalité du monde des médias spécialisée dans les questions de genre, ont choisi le t-shirt gagnant sur les 5 premiers qui avaient obtenu le plus grand nombre de votes.

Raquel Amaya Sofía, représentante des médias membre du jury, a noté : « Les critères retenus pour sélectionner le t-shirt gagnant étaient la créativité, l'aspect esthétique, l'inclusivité et la cohérence du message et le caractère proactif du slogan en faveur du droit des femmes de vivre une vie sans violence ».

Les quatre autres t-shirts demi-finalistes, de même que le t-shirt gagnant, évoquaient des concepts traditionnels en faveur d'un refus de toute manifestation de violence à l'égard des femmes. L'un d'eux proposait de remplacer les violences physiques par des expressions d'affection; un autre invitait la population à unir ses forces pour mettre fin à la violence sexiste; un autre encore présentait des motifs graphiques reflétant les aspects émotifs, symboliques et sentimentaux de la problématique de la violence à l'égard des femmes.

L'équipe qui a organisé le concours, a indiqué que, bien que plusieurs des projets de t-shirts aient repris ou renforcé les stéréotypes sexistes, cette initiative a donné l'occasion à des jeunes hommes de s'impliquer et de prendre part au processus d'engagement, sur le plan personnel et sociétal, face à la prévalence des actes de violence commis à l'égard des femmes, et de souligner le caractère intolérable de ces actes.