ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

La star de la musique égyptienne Angham dédie une chanson aux femmes

Error:

Date: 15 April 2012

« Pas besoin de preuve, au fond, je suis la moitié du monde » : telles sont les paroles interprétées par Angham, une des chanteuses les plus connues du monde arabe, dans son nouveau titre Nos El Donia ou « La moitié du monde » qui est dédiée aux femmes égyptiennes. Contribuant avec ONU Femmes à commémorer la Journée internationale de la femme 2012, la chanson et le clip vidéo de l'artiste célèbre l'autonomisation des femmes.

La chanson survient au bon moment. Alors que l'Egypte s'attache à stabiliser son économie et se prépare aux élections présidentielles, les militantes des droits de la femme travaillent sans relche pour que l'égalité des sexes demeure une priorité nationale centrale. « Nos El Donia » est le fruit d'une collaboration entre Angham et d'autres professionnels de premier plan de la scène arabe et ONU Femmes, en vue de mobiliser sur des messages cruciaux.

De sa voix sensuelle, Angham vante la force des femmes qui repose sur la compréhension de leurs pleins droits et responsabilités, des rôles variés qu'elles jouent et de leur participation active aux secteurs privés et publics. « Je ne suis ni inutile, ni valeur négligeable » chante-t-elle. « Je ne suis pas un projet en suspens sur le papier ». Angham veut faire passer l'idée que les droits des femmes ne doivent pas se limiter à quelques mots sur du papier, mais être défendus par des lois qui sont effectivement mises en œuvre. « Les préjugés ne sont pas admissibles » conclue-t-elle.

Angham affiche une carrière musicale de plus de trois décennies, et on lui attribue le nouvel élan de la musique au Moyen-Orient. Ses textes sont écrits par l'un des auteurs de chansons les plus réputés de la région, Amir Teima, créateur de plus de 450 chansons, dont beaucoup ont gagné des prix et abordé les rêves et problèmes des femmes. Teima a géré la production de la chanson avec le compositeur Khaled Ezz, l'arrangeur Hassan Al Shafie (connu pour son travail dans le programme de télé-réalité « Arab Idol ») et le réalisateur Ahmed El Mahdy.

Vidéo connexe