Sénégal : Aminata Touré nommée Premier ministre

Date: 04 Sep 2013

Dakar

« Mr le président de la République, son excellence Mr Macky Sall, m’a fait l’honneur de me proposer de diriger la nouvelle équipe gouvernementale », a dit Mme Aminata Touré, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 1er Septembre à Dakar.

« Evidemment cette mission s’accomplie dans un contexte international marqué par la crise, (…) tous les pays aujourd’hui font face à ces défis et je pense que le Sénégal a les atouts, les hommes et les femmes pour les relever dans la dignité, dans le travail et dans l’abnégation », a-t-elle ajouté réaffirmant la nécessité de continuer « la course pour le développement ».

Aminata Touré avec les femmes sénégalaises lors d'une visite sur le terrain des «maisons de justice» avec le personnel d'ONU Femmes.
Aminata Touré avec les femmes sénégalaises lors d'une visite sur le terrain des «maisons de justice» avec le personnel d'ONU Femmes. Photo: ONU Femmes / S. Bojang Jr.
Connue et respectée au Sénégal et dans la sous-région, l’ancienne Ministre de la Justice et directrice de campagne du président Sall lors des élections présidentielles de 2012 est affectueusement surnommée par les sénégalais « Mimi la dame de fer ! ». Mme Touré est une pionnière dans la lutte contre la corruption, la défense des droits de l’homme en plus d’être une grande militante en faveur de la justice sociale et de l’égalité des genres.

Ancienne conseillère et directrice au sein des Nations Unies, elle a eu une carrière internationale et nationale dans les droits de l’homme et l’égalité des genres, le planning familial et la santé reproductive. Elle a également occupé le poste de Directrice des programmes à l’Association Sénégalaise pour le Bien-être Familial (ASBEF), puis celui de consultant pour le bureau régional d’Afrique de l’Ouest d’ONU Femmes, avant de rejoindre le Fond des Nations Unies pour la population (FNUAP) d’abord en qualité de principal conseiller technique  du ministère de la famille et des actions sociales au Burkina Faso et ensuite en tant que conseiller régional du FNUAP pour les pays Africains francophones. Elle a également été la coordinatrice du programme Genre et VIH/Sida en Afrique de l’Ouest. En 2003, elle a été nommée Directrice du département des droits de l’Homme au FNUAP, avant de regagner le Sénégal en 2012 pour mener la campagne présidentielle de Macky Sall.

En avril 2012, elle prend la tête du Ministère de la justice et a été un acteur clef dans  la lutte pour l’égalité des genres et Touré a travaillé en étroite collaboration avec le Bureau Régional d’ONU Femmes basé au Sénégal. L’une de ses victoires la plus récente a été l’acceptation de la loi sur la Nationalité, une loi qui permet aux femmes sénégalaises de donner la nationalité à leurs époux et enfants.

« Nous devons créer un mouvement social pour amener ensemble sur la même plateforme tous les acteurs afin de mettre un terme à la violence contre les femmes », a dit Mme Touré à l’occasion du lancement d’un projet initié par ONU Femmes et le gouvernement et qui vise à promouvoir les droits des femmes en facilitant leur accès à la justice.

Mme Touré est la 14ème Premier ministre et la 2ème femme après Mame Madior Boye à occuper ce poste depuis l’accession à l’indépendance en 1960.