Où je me tiens: « Les femmes afro-descendantes de Colombie se lèvent pour la justice »

Charo Mina-Rojas a travaillé pendant de nombreuses années pour éduquer les communautés afro-colombiennes de base sur la loi 70 de 1993, qui reconnaît leurs droits culturels, territoriaux et politiques. Suite à l'accord de paix historique qui a mis fin au conflit de plus de 50 ans entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), Mina-Rojas plaide en faveur de la justice et de l'égalité pour les femmes afro-colombiennes.

Date : mercredi 10 janvier 2018

Charo Minas-Rojas. Photo: UN Women/Ryan Brown
Charo Mina-Rojas. Photo: ONU Femmes/Ryan Brown
Quote

Les femmes afro-descendantes comme moi faisons face à une double discrimination - à cause de notre race et de notre sexe - et à une discrimination supplémentaire, à cause de la pauvreté.

À l'école, certains/es avaient des regards méprisants, tandis que d'autres étaient trop protecteurs, comme si je ne pouvais rien gérer par moi-même. Plus tard, la discrimination a continué - quand je travaillais dans un ministère, les assistants/es me soutenaient rarement. »

Lisez le récit complet en anglais ►