Dans les propos de Nur Omar : « Mes blessures de la guerre ont guéri et j’ai davantage confiance en l’avenir »

Date : lundi 21 janvier 2019

Photo: ONU Femmes/Sinem Aydin Lopez

Nur Omar est une femme syrienne contrainte à se réfugier à Gaziantep après avoir dû fuir Alep avec ses six enfants en 2014. Mme Omar a pu prendre un nouveau départ grâce au « SADA Women Empowerment and Solidarity Centre ». Créé par ONU Femmes, ce centre fournit des compétences professionnelles, ainsi qu'un soutien psychosocial et des services d'orientation à des réfugiées comme Mme Omar.

Quote

Inquiète pour la sécurité de mes six enfants, j’ai fui la guerre en Syrie pour rejoindre Gaziantep en 2014. Mon mari travaillait déjà en Turquie depuis deux ans, mais j’étais toutefois nerveuse de le rejoindre car je ne connaissais pas la langue du pays.

Finalement, j'ai entendu parler du « SADA Women Empowerment and Solidarity Center ». À SADA, j'ai suivi un cours de coiffure me permettant d’être qualifiée pour travailler. Maintenant, je peux dire que j'ai pu améliorer mes compétences et que je ne regarde pas en arrière. En quelque sorte, j'ai guéri les plaies de la guerre.

Je dirais à toutes les femmes réfugiées de rester fortes et de connaître vos droits en tant que femme et en tant qu’être humain. Votre vie va continuer ».

Lire l’article complet en anglais.