Les femmes renouvellent leur engagement à mettre fin au VIH/sida au Kenya

Date: 18 Oct 2011

Les femmes vivant avec le VIH/sida ont appelé à rassembler les efforts visant à mettre fin à l'épidémie du sida au Kenya après qu'une récente étude ait révélé que la prévalence du VIH est plus élevée chez les femmes que le taux national.

Les statistiques gouvernementales ont indiqué que la prévalence nationale est de 6,3 pour cent, contre 8 pour cent pour les femmes. La prévalence du VIH/sida chez les femmes est presque deux fois supérieure au taux chez les hommes qui est de 4,3 pour cent.
Le directeur adjoint du Conseil national de Contrôle du Sida, John Kamigwi a mis en évidence que les femmes touchées par le VIH/sida continuent à subir les conséquences des stigmates et de la discrimination.

« De nombreuses femmes prodiguent des soins à leurs partenaires, leurs enfants, leurs parents, ce qui leur laisse peu de temps pour se préoccuper de leur santé, prendre des rendez-vous médicaux, assister à des groupes de soutien, bénéficier de suppléments nutritifs et d'autre aides nécessaires pour traiter le VIH», a indiqué Kamigwi.

Les femmes ont également un rôle unique et décisif à jouer à la fois dans la société et dans la création de réponses pour endiguer de nouvelles infections, a-t-il ajouté.
Kamigwi est intervenu début octobre lors d'une conférence pour informer les médias sur la conférence nationale de leadership pour les femmes qui vivent avec le VIH/sida. La conférence était organisée par la mairie, ONU Femmes et ONUSIDA.

Dorothy Onyango, Directrice du programme « Femmes contre le sida au Kenya», a déclaré que de nombreux kenyans pensent que les femmes séropositives ne devraient pas être sexuellement actives. Onyango, qui vit avec le VIH, a incité à la création d'un mouvement de défense fort pour combattre leVIH parmi les femmes et les filles.
Maureen Murenga, porte-parole des jeunes femmes qui vivent avec le VIH/sida a déclaré que le recours à la stérilisation des femmes leur refusait l'opportunité de devenir mamans. Elle a appelé le gouvernement à cesser cette pratique .

La conférence nationale de leadership a eu lieu a Nairobi, mi-octobre avec pour thème central, « Défendre le leadership des femmes pour vaincre le VIH /sida » Pour la première fois, cette conférence a rendu hommage aux femmes qui ont apporté une contribution significative aux avancées pour éradiquer le VIH.