Un exemple de leadership communautaire : les femmes thaïlandaises se préparent aux catastrophes naturelles

Date : 03 January 2012

Pour Chaluay Kawaonag et sa communauté de la province thaïlandaise de Pathum Thani, les eaux de crue qui ont inondé les foyers en octobre n'étaient pas une surprise. Habitant à quelque 46 kilomètres de la capitale animée de Bangkok, les membres de cette communauté vivent dans des zones de faible altitude au bord de la rivière Chao Phraya, le long des canaux qui alimentent les rizières. Toutefois, personne n'avait anticipé l'étendue des dégts que les inondations pourraient occasionner.

The worst flood in seventy years hit Thailand in 2011

Patum Thani, une province industrielle à la périphérie de la capitale Bangkok, a été gravement touchée par les inondations d'octobre et de novembre 2010, qui ont occasionné des dégts tant au niveau des biens que du bétail et du revenu. Selon la Banque mondiale, les dégts globaux causés par les inondations survenues en Thaïlande s'élèvent à 1,44 billions de bahts thaïlandais, touchant de nombreuses fermes, usines et travailleurs, y compris dans la province de Patum Thani.Diaporama:

Des inondations - les plus graves survenues depuis 70 ans - ont frappé la Thaïlande en 2011. Les dégts ont été sans précédent : 754 morts, 75 routes principales rendues inaccessibles, 65 provinces inondées, et 1,53 million de foyers ainsi que 4,07 millions de personnes touchées.

Avec un approvisionnement alimentaire limité, des niveaux d'eau supérieurs à 2 mètres, des femmes enceintes et des bébés nécessitant une attention urgente, et des populations de personnes gées refusant de quitter leurs foyers et de se rendre dans les centres d' évacuation, les membres de la communauté comme Chaluay Kawaonag, Présidente du comité local, ont pris les devants pour faire face à la catastrophe. Elle a travaillé avec un groupe de base de dirigeants — dont beaucoup de femmes — issus de 28 communautés voisines afin de mobiliser les gens, et de concevoir des plans quotidiens pour la cuisine et l'alimentation des 3050 foyers de la région ainsi que des milliers d'étrangers bloqués à cause des inondations. Pour faire face aux problèmes différents des femmes et les personnes gées, allant d'une mobilité limitée au manque d'intimité et aux problèmes de sécurité, elles ont rassemblé des embarcations afin d'amener la population dans des quartiers sûrs comme le temple local, de faire comprendre à la municipalité qu'outre les trousses de secours, bien d'autres choses étaient nécessaires - par exemple, des médicaments et du lait en poudre pour les nouveau-nés, de mettre fin aux vols et aux différends dans les camps d'évaluation - et par le biais de toutes ces mesures, d'entreprendre également une étude d'identification de la population et de ses besoins, en vue d'être mieux préparé pour l'avenir.

ONU Femmes travaille avec les ONG Chumchon Thai Foundation et la Friends of Women Foundation ainsi que les partenaires gouvernementaux pour renforcer le leadership des femmes dans le domaine de la gestion des catastrophes et des initiatives de relèvement, suite aux inondations survenues en Thaïlande.

« Les inondations ont eu un impact important et dévastateur, mais elles ont aussi offert une occasion unique de favoriser la participation et le leadership des femmes au niveau des secours participatifs et de la planification du relèvement, à commencer par le renforcement des capacités, la cartographie des communautés et la mobilisation de la communauté » indique Ryratana Rangsitpol, Administratrice des programmes nationaux d'ONU Femmes, qui gère le programme thaïlandais. « Au cours de la Journée internationale des femmes du 8 mars 2012, les partenaires gouvernementaux prévoient de partager les connaissances et les modèles en matière d'égalité des sexes et de gestion des catastrophes par la communauté, acquis par le biais de projets comme celui de Pathum Thani ».

Sachant que les inondations peuvent se reproduire, Chaluay Kawaonag et son comité de dirigeants communautaires travaillent désormais à montrer aux populations comment entreprendre des rénovations urgentes, en entreprenant par exemple des travaux d'élévation des planchers de leurs maisons grce à des emprunts gouvernementaux. Ils travaillent également avec les autorités locales à assurer que des bateaux seront disponibles et pourront transporter des femmes enceintes et des handicapés, pour assurer en premier lieu leur sécurité et pour créer un centre communautaire dédié à proximité, pour les nombreuses personnes qui n'évacueront pas leurs foyers. Grce à la participation de la communauté, ils travaillent dans le sens de leur nouvelle devise : accepter la nature, mais mieux faire face.

Photos connexes

Réunion de la communauté dans la province de Pathum Thani

Plus de photos

Vidéos connexes