ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

ONU Femmes salue le travail historique réalisé par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone pour renforcer l’accès des femmes à la justice

Error:

Date: 09 October 2012

ONU Femmes appelle à la poursuite de l'appui international afin que les tribunaux internationaux achèvent leurs mandats et documentent les enseignements tirés des décisions.

New York, le 9 octobre—Les dirigeantes du Tribunal spécial pour la Sierra Leone sont intervenues aujourd'hui au Conseil de sécurité de l'ONU et ont informé ses membres des progrès réalisés à ce jour ainsi que des difficultés qui subsistent pour assurer la justice dans le pays.

Les travaux du Tribunal spécial pour la Sierra Leone représentent une étape cruciale pour la justice internationale s'agissant de poursuivre en justice les auteurs des crimes sexuels et basés sur le genre commis pendant les conflits. La jurisprudence du Tribunal spécial pour la Sierra Leone a joué un rôle essentiel pour faire avancer la reconnaissance juridique de ces crimes. Le jugement rendu après le procès du Revolutionary United Front a notamment donné lieu aux toutes premières condamnations internationales des mariages forcés qualifiés de crimes contre l'humanité.

Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone est actuellement en train d'achever la phase préliminaire de son mandat, les fonds nécessaires à son fonctionnement ne sont sécurisés que jusqu'à la fin du mois de novembre. ONU Femmes a appelé à maintes reprises à soutenir les cours et tribunaux internationaux afin de leur permettre d'achever leurs mandats et de consolider leurs acquis en matière de justice pour les femmes. ONU Femmes souligne l'importance qu'il y a à documenter et à partager les enseignements tirés des poursuites judiciaires des crimes sexistes et des aspects novateurs pour renforcer l'accès des femmes à la justice, notamment le travail de sensibilisation accompli par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

En Sierra Leone, ONU Femmes a appuyé l'accès des femmes à la justice au niveau national pour compléter les efforts déployés par le Tribunal spécial. ONU Femmes a également appuyé la Commission Vérité et Réconciliation et les programmes destinés à aider les femmes appelées à témoigner ainsi que les programmes de dédommagement à l'intention des victimes de violences sexuelles.

« La guerre affecte les femmes de multiples manières. Des viols en masse aux déplacements forcés en masse, les femmes sont en première ligne des conflits et elles demandent justice. Cela passe par des poursuites effectives des crimes de guerre et par des recours adéquats pour les femmes. Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a rendu justice et contribué à la consolidation de la paix et à la réconciliation dans un pays détruit par une guerre civile dévastatrice », a déclaré la Directrice exécutive d'ONU Femmes, Michelle Bachelet. « Il est maintenant indispensable que le Tribunal obtienne les moyens nécessaires pour achever son mandat et pour documenter et mettre en commun les leçons apprises afin d'élargir l'accès des femmes à la justice ».

Les femmes à la tête du Tribunal spécial sont la Présidente du Tribunal la Juge Shireen Avis Fisher, la Procureure Brenda Hollis, la Défenseure Claire Carlton-Hanciles et la Greffière Binta Mansaray. Leur direction renforce le mandat de la résolution historique 1325 du Conseil de sécurité, qui a appelé à l'augmentation du nombre de femmes dans tous les domaines du relèvement après conflit, notamment les procédures judiciaires. Le rôle de direction joué par ces quatre femmes au sein du Tribunal spécial est véritablement historique : une première dans l'histoire des tribunaux internationaux.

Une conférence de presse se tiendra le mardi 9 octobre à 14 heures dans l'auditorium de la librairie Dag Hammarskjöld en présence de la Secrétaire générale adjointe et de la Directrice exécutive d'ONU Femmes Michelle Bachelet, de la Présidente du Tribunal spécial pour la Sierra Leone, de la Juge Shireen Avis Fisher, de la Greffière du Tribunal spécial pour la Sierra Leone Binta Mansaray, et de l'Ambassadeur du Guatemala auprès des Nations Unies, Gert Rosenthal, étant donné que le Guatemala assume la présidence du Conseil de sécurité pendant le mois d'octobre.

Liens connexes

Transmission de la conférence de presse (en anglais)