Cette année, le Forum mondial sur la migration et le développement se concentrera sur la protection des travailleurs domestiques migrants

Date: 21 Nov 2012

Le Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD) s'est tenu les 21 et 22 novembre 2012 sous l'égide du gouvernement de l'île Maurice. Le FMMD est un processus dirigé par les États, centré sur l'élaboration des politiques en matière de migration et de développement aux niveaux national, régional et mondial. Il vise à renforcer les capacités des États à traiter plus efficacement les opportunités et les défis sur le plan de la migration et du développement, tout en promouvant la coopération internationale.

Cette année, ONU Femmes et l'Organisation internationale du travail (OIT) codirigent la « Table ronde sur la protection des travailleurs domestiques migrants : renforcer leur potentiel de développement », qui s'attachera à promouvoir la ratification de la Convention de l'OIT sur le travail domestique. Les femmes constituent la vaste majorité des travailleurs domestiques dans le monde. Cette table ronde mettra également l'accent sur le partage des bonnes pratiques concernant la mise en œuvre de la protection juridique et sociale pour les travailleurs domestiques, et sur la promotion de l'utilisation d'une nouvelle Liste de contrôle pour protéger et appuyer les travailleurs domestiques du FMMD.

La Liste de contrôle, qui sera lancée à l'occasion du Forum de cette année, a été approuvée par les gouvernements, la société civile et les agences des Nations Unies lors du FMMD de 2011. Elle est basée sur les normes internationales et les bonnes pratiques nationales, et est destinée à aider les décideurs politiques à formuler et à mettre en œuvre les politiques, lois et programmes nationaux promouvant et protégeant les droits des travailleurs domestiques, qu'ils soient femmes ou hommes.

Une réunion a été organisée en octobre 2012, préalablement au FMMD, par le gouvernement des Philippines et le Bureau régional d'ONU Femmes pour l'Asie et le Pacifique. Celle-ci a mis l'accent sur les normes internationales en matière de droits fondamentaux pour les travailleurs domestiques, les bonnes pratiques au niveau de la protection juridique et sociale et la contribution des travailleurs domestiques au développement.

Selon la Liste de contrôle, le nombre de travailleurs domestiques dans le monde serait actuellement compris entre 53 et 100 millions de personnes, les femmes constituant 83 pour cent de cette main-d'œuvre.