Où je me tiens: « Le secteur des TIC me permet de progresser sans m’imposer aucune limite »

Pour Reem El-Dabbagh, originaire de Gaza en Palestine, le secteur des TIC offre aux femmes un potentiel incomparable et infini de progrès. Cette jeune femme met actuellement au point une application Web pour fournir des services en ligne étendus aux victimes de violence basée sur le genre.

Date : mardi 29 mai 2018

Reem El-Dabbagh. Photo: UN Women/Hisham Obaid
Reem El-Dabbagh. Photo: ONU Femmes/Hisham Obaid
Quote

J’avais 12 ans quand j’ai utilisé un ordinateur pour la première fois. C’était comme un monde nouveau qui s’ouvrait devant moi. Depuis, les ordinateurs sont mes meilleurs amis.

Aujourd’hui, je fais partie de Gaza Gateway (GGateway), une entreprise sociale spécialisée dans les TIC. Avec mon équipe, je développe une application Web destinée aux victimes des violences sexuelles et sexistes à Gaza. Cette application propose des services essentiels aux femmes et aux filles, tels qu’une assistance en ligne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ainsi qu’un aiguillage vers des prestataires de services. Toutes les données enregistrées et les communications en ligne seront cryptées et accessibles uniquement par les principaux prestataires de service afin que la confidentialité soit assurée. L’application offrira également du matériel de sensibilisation sur la violence sexuelle et sexiste, ainsi que des informations sur les services disponibles.

Contrairement aux idées reçues, la maîtrise des TIC est populaire auprès des filles de Gaza, car les horaires sont souples et il est souvent possible de travailler de chez soi. Mais à mon avis, le plus gros avantage des TIC pour les femmes, ce sont les possibilités de progrès infinies qu’elles offrent, car la technologie avance de jour en jour.

Bien sûr, un parcours dans le secteur des TIC ne va pas sans obstacle. Beaucoup de personnes pensent, à tort, que les hommes y sont plus professionnels et plus compétents que les femmes. J’aimerais briser ce stéréotype en montrant que les femmes peuvent faire aussi bien que les hommes dans ce domaine, et qu’elles sont aussi d’excellentes dirigeantes. C’est pour cette raison que je souhaite obtenir un doctorat en gestion des projets informatiques dans quelques années. Après l’obtention de ce diplôme, je compte retourner chez moi, à Gaza, pour aider davantage de femmes dans les TIC à faire progresser leur carrière et à accéder à des postes de direction.

J’ai toujours su que les TIC me permettraient de progresser sans limites. Désormais, je sais qu’elles me permettent aussi d’aider les autres à progresser ».


ODD 5 : Égalité entre les sexes
ODD 9 : Industrie, innovation et infrastructure

Reem El-Dabbagh est associée de projet junior au sein de Gaza Gateway (GGateway). Depuis janvier 2017, Mlle El-Dabbagh travaille au développement d’une application Web qui fournira des services en ligne aux victimes de violence à Gaza, dans le cadre d’un programme élaboré conjointement par ONU Femmes et ONU Habitat. Intitulé « Utiliser les outils numériques pour promouvoir les droits humains et créer des espaces publics inclusifs dans la Bande de Gaza », ce projet est financé par le Gouvernement du Royaume de Belgique. Actuellement mise au point par l’équipe de Mlle El-Dabbagh à GGateway, avec la collaboration de l’Association Aisha pour la protection des femmes et des enfants, cette application Web devrait être lancée en novembre 2018. Elle offrira pour la première fois aux victimes des violences sexuelles et sexistes de Gaza un accès en ligne direct et avancé à des informations, du conseil et un soutien de suivi. Le témoignage de Reem El-Dabbagh s’inscrit dans la réalisation de l’Objectif de développement durable (ODD) n° 9 qui vise à promouvoir l’innovation. Son travail contribue également aux efforts associés à l’ODD n° 5 qui encourage l’égalité des sexes et l’utilisation optimale des technologies pour favoriser l’autonomisation des femmes et mettre fin à toutes les formes de violence contre les femmes et les filles.