Dans les propos de Yuan Feng : « Différents secteurs doivent travailler ensemble pour lutter contre la violence domestique »

Date : mardi 22 mai 2018

Yuan Feng. Photo: UN Women/Ryan Brown

Yuan Feng. Photo: UN Women/Ryan Brown

Yuan Feng, de Chine, est la co-fondatrice d'Equality, une ONG basée à Beijing, dédiée aux droits des femmes et à l'égalité des sexes. L'organisation, bénéficiaire du Fonds d'affectation spéciale des Nations Unies pour mettre fin à la violence contre les femmes, géré par ONU Femmes, travaille pour mettre fin à la violence domestique et aide les survivantes de la violence. Depuis le milieu des années 1990, Feng est également membre fondatrice, coordinatrice, présidente et membre du conseil d'administration d'organisations nationales telles que le Réseau Genre et Développement en Chine, le Réseau Anti Violence Domestique, le Réseau de Femmes contre le Sida/Chine, et Media Monitor pour Women Network.

Quote

La Chine dispose d’une loi sur la violence domestique, mais celle-ci doit être appliquée correctement et la police doit jouer un rôle plus important dans sa mise en œuvre. Mais la loi elle-même n'est pas parfaite. Par exemple cette violence exclut la violence perpétrée par des ex-partenaires. Nous savons toutefois que de nombreux cas graves de violence conjugale se sont produits après la séparation du couple et que la loi ne couvre que la violence physique et certaines formes de violence mentale, sans prendre en considération le contrôle financier, l'exploitation financière ou les abus sexuels commis par d'autres membres de la famille. Nous plaidons pour que ces crimes soient inclus dans la loi.

La cause profonde de la violence domestique est l'inégalité entre les sexes. Si nous n'abordons pas ce problème, nous ne pouvons que résoudre les symptômes, nous ne pouvons pas le traiter.»

Lire l’article complet en anglais»