Paix et sécurité : quelques faits et chiffres

Négociations pour la paix :

  • Sur 585 accords de paix intervenus entre 1990 et 2010, seuls 92 mentionnent les femmes [1].
  • En 2014, la moitié des accords de paix signés mentionnent les femmes et la paix et la sécurité [2].
  • Entre 1992 et 2011, moins de 4 pour cent des signataires des accords de paix et moins de 10 pour cent des négociateurs étaient des femmes [3].
  • La participation des femmes augmente de 20 pour cent la probabilité du maintien en place des accords de paix sur une période d’au moins deux ans. Elle augmente également de 35 pour cent la probabilité du maintien en place d’un accord de paix sur une période de 15 ans [4].

Leadership des femmes :

  • Dans les pays touchés par un conflit, la part des sièges au parlement occupés par des femmes est inférieure de quatre points de pourcentage à la moyenne mondiale qui est de 22 pour cent, et les femmes n’occupent que 14.8 pour cent des postes ministériels [5].
  • Le pourcentage des missions de terrain de l’ONU dirigée par des femmes se situe depuis 2011 entre 15 et 25 pour cent [6].
  • Au cours de l’été 2014, six femmes siégeaient comme ambassadrices au Conseil de sécurité de l’ONU ; la représentation des femmes a alors atteint un taux record de 40 % [7].
  • Seuls 13 pour cent des reportages d’actualité traitant de thèmes en lien avec la paix et la sécurité avaient pour sujet les femmes, et ces dernières étaient au centre du reportage dans 6 % des cas seulement. Seuls 4 pour cent des reportages présentaient des femmes dans un rôle de leadership dans des pays touchés par un conflit ou sortant d’un conflit, et seuls 2 pour cent soulignaient des problématiques relatives à l’égalité des sexes [8].

Santé, éducation et moyens de subsistance :

  • Environ la moitié des enfants en âge d’aller à l’école primaire et qui n’y vont pas vivent dans des zones touchées par un conflit. Les filles, dont le taux net corrigé d’inscription à l’école primaire est de 77.5 pour cent seulement dans les pays touchés par un conflit ou sortant d’un conflit, sont particulièrement affectées [9].
  • Dans les pays touchés par un conflit ou sortant d’un conflit, la mortalité maternelle est en moyenne 2.5 fois plus élevée [10]. Plus de la moitié des décès maternels ont lieu dans des pays fragiles ou touchés par un conflit ; les 10 pays ayant le taux de mortalité maternelle le plus élevé sont tous des pays touchés par un conflit ou sortant d’un conflit [11].
  • Seuls 9 pour cent des propriétaires fonciers dans les pays touchés par un conflit ou sortant d’un conflit sont des femmes, contre 19 pour cent à l’échelle mondiale [12].
  • Donner la priorité aux femmes dans la distribution de denrées alimentaires est corrélé à une plus grande diversité alimentaire et, à Mindanao, à une prévalence de la faim inférieure de 37 pour cent [13].

Sécurité et justice :

  • En 2015, 97 pour cent des soldats de la paix et 90 pour cent des effectifs policiers sont des hommes [14].
  • Selon des données collectées entre 2006 et 2010, le risque pour l’électorat féminin d’être la cible d’intimidations dans le cadre d’élections dans des pays fragiles ou en transition est quatre fois plus élevé que pour l’électorat masculin [15].
  • Vingt-sept pays ont des dispositions légales interdisant aux mères de transmettre, au même titre que les pères, leur nationalité à leurs enfants, ce qui peut avoir pour conséquence des enfants apatrides [16].
  • 40 pour cent des condamnations prononcées par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie à l’encontre d’individus incluent des faits de violences sexuelles [17].
  • Les rapports sur l’étendue des violences sexuelles liées aux conflits en République démocratique du Congo oscillent entre 18 et 40 pour cent pour les femmes et les filles et entre 4 et 24 pour cent pour les hommes et garçons [18].
  • Un foyer sur quatre, parmi l’ensemble des familles syriennes réfugiées en Egypte, au Liban, en Iraq et en Jordanie, est dirigé par une femme [19]. Au Mali, les femmes sont à la tête de plus de la moitié des familles déplacées [20].
  • Avant le génocide de 1994 au Rwanda, l’âge moyen du mariage pour les filles se situait entre 20 et 25 ans. Dans les camps de réfugiés pendant et après le génocide, l’âge moyen du mariage était de 15 ans [21].
  • Le taux de mariages précoces [avant l’âge de 18 ans] parmi les jeunes femmes syriennes réfugiées en Jordanie est de 51 pour cent [22], alors qu’il était de 13 à 17 pour cent en Syrie avant la guerre [23].
  • Des données en provenance de 40 pays montrent une corrélation positive entre le nombre d’officiers de police féminins et le taux de déclaration des agressions sexuelles [24].

Consolidation de la paix et relèvement :

  • Dans le contexte des programmes de relèvement rapide, seuls 22 pour cent du montant des contributions en espèces ont été directement versés à des femmes en 2013 [25].
  • En 2014, les femmes n’ont perçu que 35 pour cent des bénéfices découlant des activités d’emplois temporaires offertes par les programmes de désarmement, démobilisation et réintégration [26].
  • En 2014, 1 pour cent de l’aide publique au développement bilatérale en faveur de la réforme de la gestion des systèmes de sécurité identifiait l’égalité des sexes comme cible principale, et 26 pour cent comme cible secondaire [27].
  • En 2012 et 2013, seuls 2 pour cent de l’aide aux pays et économies fragiles étaient consacré à titre principal à l’égalité des sexes et seuls 130 millions de dollars US, sur presque 32 milliards de dollars US d’aide au total, ont été versés au bénéfice d’institutions et d’organisations œuvrant en faveur de l’égalité des sexes [28].
  • En Sierra Leone, des anciens combattants, principalement des hommes, ont été interrogés pour savoir qui avait joué un rôle de soutien important dans leur réinsertion ; 55 pour cent ont cité les femmes de leur communauté [29].

Notes

[1] Bell, Christine et C. O’Rourke (2010) “Peace Agreements or Pieces of Paper? The Impact of UNSC Resolution 1325 on Peace Processes and their Agreements,” International and Comparative Law Quarterly, p. 59.

[2] Conseil de sécurité des Nations Unies (2015) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité p. 5; et Conseil de sécurité des Nations Unies (2014) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité, p. 14.

[3] ONU-Femmes (2012). Recueil d’informations d’ONU Femmes consacré aux femmes, à la paix et à la sécurité, p. 5.

[4] Sur la base d’une publication à paraître de Laurel Stone, dont les principales observations sont reprises dans la publication suivante, à paraître : Coomaraswamy, Radhika (2015) Preventing Conflict, Transforming Justice, and Securing the Peace: A Global Study on Implementation of Security Council resolution 1325. p.41-42

[5] Inter-Parliamentary Union (2015). Parline database query et Conseil de sécurité des Nations Unies (2015). Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité, S/2015/716. p. 10.

[6] Conseil de sécurité des Nations Unies (2015) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité,  p.37-38.

[7] Conseil de sécurité de l’ONU (2014) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité. p. 12.

[8] Coomaraswamy, Radhika (2015). Preventing Conflict, Transforming Justice, and Securing the Peace: A Global Study on Implementation of Security Council resolution 1325

[9] Conseil de sécurité de l’ONU (2014) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité, p. 30.

[10] Calculs d’ONU-Femmes sur la base des estimations du Groupe interorganisations pour l'estimation de la mortalité maternelle et de celles du nombre de naissances effectuées par la Division de la population, cités dans le rapport du Secrétaire général, p. 31.

[11] Save the Children (2014), State of the World’s Mothers 2014: Saving Mothers and Children in Humanitarian Crises. p. 12. et Coomaraswamy, Radhika (2015). Preventing Conflict, Transforming Justice, and Securing the Peace: A Global Study on Implementation of Security Council resolution 1325. p.76

[12] Conseil de sécurité de l’ONU (2015) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité ; et Conseil de sécurité de l’ONU (2014) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité p.25.

[13] ONU-Femmes (2015). The Effect of Gender Equality Programming in Humanitarian Outcomes, p. 10.

[14] Conseil de sécurité de l’ONU (2015) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité ; et Conseil de sécurité de l’ONU (2014) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité p. 27.

[15] IFES (2011). Breaking the Cycle of Gender Violence, p. 16.

[16] UNHCR (2013). Annual Survey on Gender Discrimination in Nationality Laws, p. 1.

[17] Site internet du Tribunal penal international pour l’ex-Yougoslavie, consulté en octobre 2014.

[18] UNICEF (2014). Hidden in Plain Sight: A statistical analysis of violence against children, p. 68.

[19] UNHCR (2014). Woman Alone: The fight for survival by Syria’s refugee women, p. 8.

[20] Norwegian Refugee Council (2014). Global Overview 2014: People internally displaced by conflict and violence, p. 30.

[21] Women’s Refugee Commission (2014). Strong Girls, Powerful Women: Program Planning and Design for Adolescent Girls in Humanitarian Settings, p. 4.

[22] ONU-Femmes (2013). Gender-Based Violence and Child Protection Among Syrian Refugees in Jordan, with a Focus on Early Marriage, p. 29.

[23] Central Bureau of Statistics Pan-Arab Project for Family Health/League of Arab States and UNICEF (février 2008) “Syrian Arab Republic: Multiple Indicator Cluster Survey 2006”; et UNICEF (2011) La situation des enfants dans le monde : Adolescence: l’âge de tous les possibles, 2011, p. 122; les deux sont cités dans Danielle Spencer, To Protect Her Honour’ Child Marriage in Emergencies - the Fatal Confusion between Protecting Girls and Sexual Violence, p. 6–7.

[24] ONU-Femmes (2012). Le progrès des femmes dans le monde : en quête de justice, p. 59.

[25] Conseil de sécurité de l’ONU (2014) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité p. 26.

[26] Conseil de sécurité de l’ONU (2014) Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité, p. 26.

[27] Analyse de l’aide publique au développement bilatérale disponible par secteur pour les donateurs de l’OCDE/CAD, cité par Coomaraswamy, Radhika (2015). Preventing Conflict, Transforming Justice, and Securing the Peace: A Global Study on Implementation of Security Council resolution 1325. p.376

[28] ibid.

[29] O’Neill, Jacqueline (2015) Institute for Inclusive Security. Engaging Women in Disarmament, Demobilization, and Reintegration: Insights for Colombia, p. 3; Mazurana, Dylan and Carlson, Khristopher (2004). Women Waging Peace, the Policy Commission, Hunt Alternatives Fund: From Combat to Community: Women and Girls of Sierra Leone, p. 4-5.

[Page mise à jour en octobre 2015.]