Adoption d’un plan d’action historique pour mesurer l’égalité des sexes au sein du système des Nations Unies

Date: 17 Apr 2012

Le 13 avril dernier, un Plan d'action à l'échelle du système des Nations Unies (ONU-SWAP) sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes a été adopté lors d'une réunion du Comité de haut niveau du Conseil des chefs de secrétariat sur la gestion, qui sera appliqué dans tout le système des Nations Unies. Pour la première fois, l'ONU disposera d'une série de mesures communes grce auxquelles il sera possible de mesurer les progrès accomplis dans son travail lié au genre, y compris sur l'intégration d'une démarche tenant compte des questions de genre dans toutes ses opérations.

Un des aspects centraux du mandat d'ONU Femmes est d'orienter la coordination du système sur les questions de genre. Le SWAP, en tant que cadre de responsabilité, permettra à ONU Femmes d'accomplir sa mission à cet égard. Tout au long de 2012, les différentes agences des Nations Unies continueront d'aligner leurs indicateurs de résultats, ainsi que leurs politiques et leurs processus de travail, sur l'égalité des sexes.

Prenant la parole lors de la réunion du Comité, la Directrice exécutive d'ONU Femmes, Michelle Bachelet, a célébré le lancement révolutionnaire de cet outil, mais réitéré le besoin de son application complète et rapide. Elle a appelé à la mise en place de repères indiquant qu'une activité contribue à l'égalité des sexes ainsi que des données de contrôle appropriées aux agences permettant des comparaisons entre les entités.

« Nous avons besoin d'urgence de consolider cela et de faire un pas en avant, en vue d'intégrer l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes dans tout la gamme des activités des Nations Unies » a-t-elle indiqué.

« Il ne s'agit pas seulement d'assurer que les femmes et les filles sont mentionnées dans les politiques et les programmes aux côtés d' ‘autres questions'. Il faut que nous intégrions pleinement dans notre travail les contributions des femmes et l'impact que nous avons sur elles ».

ONU Femmes a initié le projet ONU-SWAP depuis juillet 2011, période au cours de laquelle 50 entités, départements du Secrétariat d et bureaux de l'ONU ont été consultés, et huit entités ont convenu de l'expérimenter. Le Secrétaire général, qui présidait la réunion du Comité, a promu le processus, en faisant de l'autonomisation des femmes une des cinq priorités de son second mandat.

Mme Bachelet a également demandé instamment que, en tant que premier essai crucial, l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes soient mis en exergue dans le document final de Rio+20, la Conférence des Nations Unies sur le développement durable qui sera organisée en juin 2012, ainsi que dans tout accord sur les objectifs de développement durable (ODD) et l'ordre du jour de au-delà des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2015.

« Cette tche ne peut être réalisée par ONU Femmes seul, et elle nécessite d'être unis dans l'action » a-t-elle souligné.