L’importance de la dimension sociale des Objectifs de développement durable

Date: 18 Jun 2012

Remarques de Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU Femmes, sur l'importance de la dimension des Objectifs de développement durable (ODD) lors de la clôture de la session plénière du Forum sur la durabilité des entreprises de Rio+20. Rio de Janeiro, Brésil, 18 juin 2012.

[Vérifier à l'écoute]

Je remercie les intervenants qui m'ont précédée pour leurs présentations et leurs remarques.

Je remercie le Pacte mondial des Nations Unies d'être un partenaire solide d'ONU Femmes et le félicite de mettre le rôle des entreprises et l'autonomisation des femmes au tout premier plan.

Avant la Conférence de Rio+20 et ici-même aujourd'hui au cours de ce Forum sur la durabilité des entreprises tout comme pendant la Conférence elle-même, il est clair que nous ne pouvons pas parler de chacune des dimensions - ou des objectifs - du développement durable de manière isolée.

Nous ne serons pas en mesure de faire face au déclin environnemental, à l'accroissement des inégalités et aux incertitudes économiques si nous n'utilisons pas une approche globale et inclusive.

Le status quo n'est pas une solution. Nous avons besoin d'une nouvelle approche, d'un nouveau paradigme qui mette les êtres humains au centre du développement. Nous devons comprendre que la prise en compte de la dimension sociale de la durabilité n'est pas seulement la bonne et juste chose à faire, mais aussi la seule manière par laquelle nous parviendrons effectivement au développement durable.

Comme certains d'entre vous le savent, j'ai récemment eu l'honneur de présider l'Initiative pour un socle de protection sociale. Un des plus importants enseignements de ce rapport que nous avons produit est que les politiques sociales n'ont rien à voir avec une œuvre de charité. Les politiques sociales sont au contraire des outils d'autonomisation.

Lorsque vous assurez aux gens l'accès à la santé, à l'éducation et à un logement décent et adéquat, vous leur donnez l'occasion d'utiliser leur plein potentiel. En réduisant la pauvreté et en faisant face aux inégalités, vous dynamisez la demande et stimulez les économies, au bénéfice de tous.

Je serai claire. Lorsque je parle de libérer le potentiel des gens, je veux dire libérer le potentiel de tout le monde, y compris des femmes. Comme vous m'entendrez le répéter maintes et maintes fois cette semaine, un monde prospère, un monde durable, un monde équilibré, exige l'égalité des sexes.

Le Brésil a pleinement compris le pouvoir positif et transformateur des politiques sociales. Les subventions accordées par « la Bolsa Familia », par exemple, octroient de l'argent liquide aux familles si leurs enfants vont à l'école, sont vaccinés et si les femmes enceintes reçoivent des soins prénataux et postnataux. Des citoyens éduqués et des femmes en bonne santé ont plus de chances de trouver un emploi et de donner en retour à la société.

Au Chili, nous avons vu comment l'expansion des structures de garde d'enfants et la mise en place d'un certain nombre d'autres politiques sociales ont entraîné l'augmentation directe de la participation des femmes à la main-d'œuvre.

Le message que j'adresse à l'ensemble des représentants du secteur privé ici aujourd'hui est donc que les entreprises doivent activement appuyer les politiques sociales, car ces politiques sont justes et parce qu'elles créent les conditions par lesquelles elles peuvent prospérer.

Le message que je souhaite faire passer est également que nous devons assurer tous ensemble que les Objectifs de développement durable dont il sera décidé de la création ici à Rio, ou ultérieurement dans un autre endroit, intègrent pleinement la dimension sociale du développement, y compris l'impérieuse nécessité d'assurer l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes.

Pour terminer, je vous demande instamment de faire de l'autonomisation des femmes et de l'égalité une priorité au sein de vos propres entreprises. Les entreprises peuvent adopter des mesures spéciales pour autonomiser les femmes en tant que producteurs et consommateurs, dans toute la chaîne de valorisation de l'économie verte. Ces mesures peuvent également être prises au niveau interne, pour assurer que tous les employés, y compris les femmes, disposent d'opportunités véritablement égales leur permettant de participer à la prise de décisions et d'équilibrer leur vie professionnelle et familiale.

Je vous remercie d'assurer l'égalité au sein de vos entreprises.