Discours de Michelle Bachelet au nom du Secrétaire général des Nations Unies au forum des îles du Pacifique

Date: 30 Aug 2012

Votre Excellence Premier ministre Puna,
Distingués Chefs d'État et de gouvernement,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

J'ai le plaisir d'adresser mes salutations aux participants de ce Forum des îles du Pacifique. L'an dernier, j'ai été honoré d'être le premier Secrétaire général des Nations Unies à participer à votre réunion. Ma visite m'a permis de mieux appréhender les défis auxquels vous êtes confrontés. J'ai pu constater par moi-même votre vulnérabilité aux changements climatiques et prendre la mesure des vastes distances d'isolement qui entravent le commerce et le développement.

Cette réunion du Forum des îles du Pacifique est la première depuis la Conférence des Nations Unies sur le développement durable. Rio+20 a reconnu l'importance des écosystèmes pour le bien-être économique et social ainsi que pour la préservation de notre inestimable héritage culturel. Pour les îles du Pacifique, cela implique en particulier de gérer durablement l'environnement marin et les ressources marines, y compris en mettant en œuvre la Stratégie de Maurice pour le développement durable des petits États insulaires en développement et le Programme d'action de la Barbade. Le Pacte sur les océans, lancé ce mois-ci en vue de promouvoir des « océans sains pour la prospérité », est destiné à renforcer les capacités du système des Nations Unies à appuyer vos efforts.

Rio+20 a également souligné l'importance de la participation des femmes au développement durable. Le Pacifique se distingue par certains des niveaux de présence des femmes aux postes élus les plus faibles au monde, et par des niveaux préoccupants de violence sexiste. Alors que nous nous préparons à la conférence internationale de 2014 sur le développement durable pour les petits États insulaires en développement, je vous encourage à donner la priorité à l'inclusion des femmes, des jeunes, des peuples autochtones et d'autres groupes majeurs, dans tous les aspects de l'élaboration des politiques, de la législation et de la planification. La promotion de l'égalité des droits entre les hommes et les femmes permet de créer des sociétés et des économies en meilleure santé et plus durables.

Le développement durable implique également la réduction de la vulnérabilité aux catastrophes et aux impacts des changements climatiques. L'an dernier, on m'a informé du nouveau projet de Fonds d'adaptation des Iles Salomon. À Kiribati, j'ai prêté main forte au Président et à des jeunes pour planter des palétuviers à proximité du littoral. Je demande instamment aux nations du Pacifique d'adopter des cadres régionaux et des cadres intégrés pour réduire les risques, et d'assurer la pleine participation de l'ensemble des citoyens à la prise de décisions et à la mise en œuvre. Les Nations Unies sont prêtes à fournir leur complet appui à cet égard.

Travaillons ensemble à réaliser les objectifs du Plan pour le Pacifique, y compris à remplir son engagement d'accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Au-delà de la date limite des OMD, j'ai nommé un Groupe de haut niveau qui donnera des conseils sur l'agenda du développement pour l'après-2015. Nous nous réjouissons de notre étroite collaboration avec le Forum des îles du Pacifique, pour assurer que nos objectifs et activités sont étroitement alignés, en particulier pour répondre aux besoins particuliers des petits États insulaires en développement.

Enfin, je salue votre travail en faveur de la paix et de la stabilité dans la région. La paix est étroitement liée au développement économique et à l'engagement pris par les gouvernements de consacrer les ressources nécessaires à l'amélioration du bien-être de leurs citoyens. Vous pouvez compter sur les Nations Unies - et sur moi personnellement - pour continuer à appuyer vos efforts en faveur de la paix et d'une prospérité durable dans tout le Pacifique.

Je vous adresse tous mes vœux de succès pour cette réunion, et suis impatient de poursuivre notre dialogue en marge de la 67ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies.