D'alerte Médias:La Directrice Exécutive d'ONU Femmes et l'Envoyée spéciale de l'Union Africaine se rendent en République centrafricaine

Les femmes et les filles sont au centre de leur attention

For immediate release
Date : 23 May 2014

Du 24 au 26 mai, la Directrice exécutive d'ONU Femmes et Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, la Dre Phumzile Mlambo-Ngcuka, et l'Envoyée spéciale de l'Union africaine pour les femmes, la paix et la sécurité, Bineta Diop, se rendront ensemble en République centrafricaine. 

Leur visite a pour objectifs d'attirer l'attention de la communauté internationale sur le sort des femmes et des filles, d'obtenir un soutien accru de la communauté internationale, et de renforcer le rôle joué par les femmes et les filles dans la consolidation de la paix, la réconciliation et le redressement. 

Sur les 4,6 millions d'habitants que compte la RCA, actuellement 2,5 millions de personnes, dont une majorité de femmes et d'enfants, ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Au 14 mai 2014, seuls 30 % des 565 millions de dollars US nécessaires pour financer les opérations conjointes des Nations Unies en République centrafricaine sont disponibles.

Mme Mlambo-Ngcuka, la Directrice exécutive d'ONU Femmes, et Mme Diop, l'Envoyée spéciale de l'Union africaine, encourageront leurs partenaires internationaux à respecter la politique des Nations Unies qui consiste à réserver 15 % de leurs fonds à l'autonomisation des femmes et à l'égalité des sexes.

Au cours de leur visite conjointe, elles chercheront des moyens de renforcer le mouvement des femmes dans ce pays et d'aider les femmes actives comme agents de la paix et du développement. Comme lors des autres conflits, les femmes jouent un rôle important mais sous-estimé en contribuant à la prévention et à la gestion du conflit ainsi qu'à la consolidation de la paix en RCA. 

Mmes Mlambo-Ngcuka et Diop mèneront de larges consultations avec le gouvernement, des femmes et des filles, des groupes de femmes, la société civile, des dirigeants religieux et la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA). Elles étudieront les secteurs d'activité dans lesquels la communauté internationale peut appuyer le rôle joué par les femmes dans la consolidation de la paix, la réconciliation et le redressement. 

La Directrice exécutive d'ONU Femmes et l'Envoyée spéciale de l'Union africaine collaboreront avec la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) et avec le système des Nations Unies, de sorte que la nouvelle mission de maintien de la paix soit pleinement préparée à répondre aux besoins spécifiques des femmes et des filles lorsqu'elle s'acquittera de son mandat. 

À la suite de leur visite, ONU Femmes et l’Union africaine continueront à sensibiliser leurs partenaires internationaux afin que ceux-ci consacrent de nouvelles ressources à l’aide apportée aux femmes et aux filles les plus vulnérables de la République centrafricaine.  

Quelques données et chiffres essentiels

  • En République centrafricaine, les femmes et les filles sont victimes d’un taux élevé de violence physique et sexuelle, de mutilations génitales féminines et de mariages précoces et forcés. Dans les zones rurales, la violence à leur égard porte un sérieux préjudice au mouvement des femmes et entrave fortement leur accès à l’aide humanitaire. 
  • En outre, les groupes politico-militaires forcent des femmes, des filles et des garçons à combattre, et les contraignent à l’esclavage sexuel et aux travaux forcés.
  • Le taux de mortalité maternelle de la RCA est l’un des plus élevés au monde. Le risque de décès maternel, calculé sur la vie entière, y est de 1 pour 27, contre 1 pour 3800 dans les pays développés.
  • Une enquête de l’UNICEF publiée le 9 mai a révélé que près des deux tiers des écoles étaient toujours fermées, alors que plus de la moitié de l’année scolaire s’est écoulée. Toujours selon l’UNICEF, 500 000 des 662 000 enfants qui fréquentaient l’école primaire l’année dernière sont maintenant déscolarisés.

For more information:

  • Sharon Grobeisen; Tel: +1 646 781-4753; sharon.grobeisen@unwomen.org