Prenez cinq minutes : « Si vous êtes invisible dans la vie de tous les jours, vos besoins ne seront pas pris en compte ni abordés dans une situation de crise »

Date : lundi 23 juillet 2018

Matcha Phorn-in. Photo:  UN  Women/Pathumporn  Thongking.

Matcha Phorn-in est la directrice exécutive de Sangsan Anakot Yaowachon, une organisation de la société civile travaillant avec des jeunes issus de communautés marginalisées, dont beaucoup sont autochtones, dans des villages thaïlandais exposés aux catastrophes à la frontière avec le Myanmar. Mme Phorn-in est originaire d'une minorité ethnique et s'identifie comme une défenseuse des droits humains des femmes lesbiennes. Son organisation aide les femmes à devenir des leaders et à sensibiliser leurs communautés aux droits humains, à l'égalité des sexes et aux questions d'orientation sexuelle, d'identité et d'expression sexuelles et de caractéristiques sexuelles (SOGIESC).

Elle déclare : « Les communautés sont diverses et beaucoup de jeunes dans les villages où nous travaillons ne se conforment pas aux identités de genre et de nombreuses femmes et filles sont bisexuelles et lesbiennes. Mais les sociétés ne leur permettent pas de vivre ouvertement selon leur identité. »

Lire l’article complet en anglais>