ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Au cours de son premier voyage officiel au Sénégal, au Mali et au Nigéria, la Directrice exécutive d’ONU Femmes lancera un appel en faveur de la participation accrue des femmes à la vie politique et économique ainsi qu’à la consolidation de la paix

Error:

Date: 04 January 2013

Nigéria

UN Women Executive Director Michelle Bachelet in Nigeria

Mali

UN Women Executive Director Michelle Bachelet visits Mali

Sénégal

UN Women Executive Director Michelle Bachelet visits a fish processing project in Senegal

Au cours de son premier voyage officiel au Sénégal, au Mali et au Nigéria, la Directrice exécutive d'ONU Femmes lancera un appel en faveur de la participation accrue des femmes à la vie politique et économique ainsi qu'à la consolidation de la paix

L'élimination de la violence envers les femmes sera un autre objectif principal de ce voyage d'une semaine.

New York, le 4 janvier — Au cours de son voyage en Afrique de l'Ouest, la Secrétaire générale adjointe de l'ONU et Directrice exécutive d'ONU Femmes, Michelle Bachelet, soulignera la nécessité d'accroître d'urgence la participation des femmes, qui servira de base à l'édification des nations et au progrès économique.

Au cours de sa visite du 7 au 11 janvier prochains, Mme Bachelet sera sur le terrain pour prendre acte de l'avancement des projets favorisant l'autonomisation économique des femmes et les droits des femmes, et elle rencontrera les chefs d'État et d'autres hauts responsables des gouvernements de ces trois pays. Mme Bachelet commencera sa visite d'une semaine par le Sénégal pour se rendre ensuite au Mali et au Nigéria. Elle participera également à des discussions avec des personnalités de la société civile, des universitaires, des représentants du secteur privé et des collègues du système des Nations Unies.

Au cours de sa visite d'une journée au Mali, la Directrice exécutive rencontrera des femmes qui ont été déplacées et affectées par l'escalade de la violence dans le nord du pays, ainsi que des activistes qui leur viennent en aide, souvent au péril de leur propre vie. Elle soulignera que des processus de paix inclusifs sont absolument nécessaires et qu'une forte participation de la société civile à la résolution des conflits est indispensable pour garantir la stabilité à long terme et la démocratie. Lors de ses rencontres, Mme Bachelet réitérera le message qu'elle a adressé au Conseil de sécurité des Nations Unies au mois de novembre dernier. Elle y appelait la communauté internationale à adopter des mesures spécifiques visant à défendre les droits des femmes et à prévenir la violence envers les femmes et les enfants. Elle insistait également sur le fait qu'il est temps de consacrer des fonds au dédommagement des victimes, aux soins qui leur sont offerts et à leur autonomisation.

Au Sénégal et au Nigéria, Mme Bachelet réclamera l'élaboration de politiques vigoureuses et efficaces capables de garantir la pleine participation des femmes à la vie économique et à la prise de décisions politiques dans tout le pays, des villes jusqu'aux zones rurales.

Cette visite se présente peu de temps après que l'Assemblée générale des Nations Unies ait approuvé l'interdiction de la pratique des mutilations génitales féminines (MGF), qui est courante dans de nombreux pays d'Afrique de l'Ouest. Mme Bachelet exhortera vivement les dirigeants africains à veiller à l'abolition des MGF et de toutes les formes de violence envers les femmes, qui touchent sept femmes sur dix dans de nombreux pays du monde. Elle leur demandera de S'ENGAGER par l'intermédiaire d'une nouvelle initiative lancée par ONU Femmes demandant aux gouvernements d'appliquer les accords internationaux concernant l'élimination de la violence envers les femmes, et de s'engager à adopter de nouvelles mesures concrètes visant à mettre fin à ce fléau qui frappe des femmes dans le monde entier.

Liens connexes: