ONU Femmes présente le Knowledge Gateway pour aider les entrepreneurs, les travailleurs et les experts à échanger l'information

Date: 08 Mar 2013

New York

Le Directeur exécutif adjoint d’ONU Femmes John Hendra a présenté le nouveau Portail de connaissances sur l’autonomisation économique des femmes en train d’être mis en place par ONU Femmes, en partenariat avec le gouvernement du Canada, lors d’un événement parallèle organisé le 6 mars au cours de la 57e session de la Commission de la condition de la femme (CSW57).

L’objectif global du Portail de connaissances est de contribuer à améliorer la vie des femmes et de leurs communautés, et de les aider à créer leurs affaires, exploitations agricoles et entreprises, à commercialiser efficacement leurs produits et services, à améliorer leurs conditions de travail et à obtenir de meilleurs salaires. Le Portail facilitera le partage des connaissances sur ce qui fonctionne et ne fonctionne pas, tout en permettant l’établissement de réseaux.

« La Bibliothèque de connaissances du Portail donnera à ses membres l’accès à des recherches de pointe ainsi qu’à des données et à des connaissances mises à jour sur les politiques et la programmation, les enseignements tirés et les bonnes pratiques », a expliqué M. Hendra dans ses remarques d’introduction. « Le Portail contribuera à établir des ponts et des liens entre les pays et les parties prenantes – y compris les gouvernements, la société civile, les femmes entrepreneurs et les travailleuses – mettant fin aux cloisonnements en mettant en place des Cercles de connaissances – des communautés de pratique à parties prenantes multiples. (…) Les membres seront en mesure de faire des recherches sur le Réseau des connaissances, en entrant en contact avec d’autres personnes ayant des intérêts ou des domaines d’expertise spécifiques. »

Le Représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies, l’Ambassadeur Guillermo E. Rishchynski, a souligné que le partenariat de collaboration pour l’établissement du Portail était né suite à la Conférence mondiale commune ACDI-ONU Femmes sur l’autonomisation économique des femmes en 2011.

Anna Falth, Administratrice du Portail de connaissances, a présenté le prototype et a souligné que celui-ci était un portail intégré véritablement facile à utiliser et axé sur la demande pour l’autonomisation économique des femmes. Le prototype a été élaboré sur la base de consultations avec diverses parties prenantes, y compris par le biais d’une enquête mondiale réalisée en 2012. Les consultations se poursuivront au cours des deux prochains mois afin d’assurer que le Portail réponde aux besoins d’autant de femmes, gouvernements, organisations de la société civile et partenaires du secteur privé que possible.

Au cours de cette manifestation, plusieurs experts ont échangé leurs points de vue sur le Portail. Sakiko Fukuda-Parr, Professeur à la New School, a souligné que l’alphabétisme constitue une mesure du savoir, et que le Portail renforcera les connaissances des femmes, leur permettant de prendre des décisions en toute indépendance, ainsi que d’accéder aux ressources économiques, aux actifs et aux revenus et de les contrôler.

Josephine Okot, Directrice générale de Victoria Seeds Limited, basée en Ouganda, a présenté un court métrage sur le travail de Victoria Seeds, une entreprise qu’elle a fondée en 2004. Elle a souligné que l’impact des changements climatiques constituait l’un des plus importants défis auxquels sont confrontées les exploitantes agricoles en Ouganda. Les connaissances sur les assurances-récoltes et les informations sur les engrais, les services financiers et les prix du marché pourraient contribuer à l’autonomisation économique des exploitantes agricoles et des femmes entrepreneurs, et seraient donc des informations cruciales à intégrer sur le Portail. Le partage des connaissances est un outil puissant pour relever ces défis, et les réseaux sociaux doivent être plus efficacement utilisés à cet égard.

Gisele Yitamben, Présidente de l’Association des femmes entrepreneurs du Cameroun, a estimé que le Portail inaugurait une ère nouvelle pour l’autonomisation des femmes défavorisées. Elle a souligné que celui-ci pourrait répondre à des besoins spécifiques des femmes entrepreneurs. Le Portail peut par exemple promouvoir l’apprentissage et une inspiration mutuelle, et permettre le partage des connaissances sur les affaires (par exemple, les ventes, le marketing, les finances et les opérations), l’entreprenariat (par exemple, comment mobiliser des capitaux, les modèles commerciaux possibles), les opportunités (par exemple, quand accéder au marché) et entrer en contact avec les autres membres pour obtenir des compétences et une expertise spécifiques. Le téléphone mobile peut être un outil dynamique pour relier les femmes entrepreneurs au Portail.

Yana Van der Meulen Rodgers, Présidente élue de l’International Association for Feminist Economics (IAFFE), a proposé l’inclusion de cours en ligne massifs ouverts (MOOC) sur le Portail, donnant des informations sur les opportunités de formation, le financement, les subventions disponibles et les manifestations à venir, des données pour la recherche et des idées pour de nouvelles recherches, des présentations des dernières publications et des conseils pour le financement. En tant qu’une des rédactrices du Journal of Feminist Economics, elle a souligné que l’IAFFE contribuerait au Portail de connaissances sous la forme de dossiers d’informations réalisés sur la base des articles du Journal, en vue d’assurer une large diffusion des résultats de leurs recherches.