En sport comme dans l’égalité des sexes, « Une victoire en entraîne une autre »

ONU Femmes, en partenariat avec le CIO et Always, célèbre le programme sportif communautaire qui, dans le cadre de l’héritage olympique des Jeux de Rio de 2016, vise à développer les compétences en leadership et l’estime de soi des adolescentes.

Date : samedi 6 août 2016

Contacts médias

ONU Femmes, Sharon Grobeisen, Te: +1(917) 710-3449, Email: sharon.grobeisen[at]unwomen.org
Comité International Olympique, Email: pressoffice[at]olympic.org
Always, Jolie Egan, Tel: +1(917) 842-5869, Email: Jolie.egan[at]mslgroup.com

Rio de Janeiro — Coïncidant avec le début des Jeux Olympiques d’été de Rio de Janeiro de 2016 au Brésil, ONU Femmes, en partenariat avec le Comité international olympique (CIO) et Always/Whisper a célébré aujourd’hui l’initiative « Une victoire en entraîne une autre », un programme qui autonomise les femmes et les filles par le biais du sport.

Lors de cet évènement, Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes, Nawal El Moutawakel, ancienne Vice-présidente du Comité international olympique (CIO) et présidente de la Commission de coordination des Jeux de la XXXIe Olympiade à Rio en 2016, et Juliana Azevedo, Vice-présidente de Procter & Gamble (Always/Whisper) ont réaffirmé leur objectif commun d’investir dans les compétences et la formation des filles pour en faire une génération de femmes plus fortes, confiantes et autonomes.

« Le pouvoir du sport ne devrait jamais être sous-estimé. En permettant aux jeunes femmes et aux filles de croire en leurs propres capacités et en les encourageant à prendre l’initiative et à viser haut, le sport a le pouvoir de transformer leurs vies », a déclaré la Directrice exécutive d’ONU Femmes Phumzile Mlambo-Ngcuka. « Une fille qui a appris à reconnaître sa force et sa ténacité sur les terrains de sport peut transférer ses compétences pour faire face aux obstacles auxquels elle est confrontée en dehors de l’arène sportive ». 

La championne olympique et membre du CIO Nawal Moutawakel a affirmé : « Le CIO se réjouit de pouvoir continuer à travailler en partenariat avec ONU Femmes pour faire progresser l’égalité des sexes, notamment par le biais du programme « Une victoire en entraîne une autre », puisqu’il concerne la prochaine génération de femmes. En tant qu’athlète et que femme, je connais bien le pouvoir du sport. J’en ai moi-même fait l’expérience. Le sport est entré dans ma vie et l’a complètement transformée. Il m’a donné la force et l’assurance nécessaires pour surmonter de nombreux obstacles ».

Deux fois par semaine, le programme « Une victoire en entraîne une autre » permet aux adolescentes de milieux défavorisés de venir faire du sport dans l’une des 16 villas olympiques participantes et de prendre part à des ateliers sur le thème du genre où le sport est utilisé comme un instrument pour réduire les inégalités entre les sexes et aider les jeunes filles à s’affirmer. Dirigées par la municipalité de Rio de Janeiro, les villas fournissent aux participantes un espace sûr où elles peuvent acquérir des compétences en économie et en leadership, apprendre à connaître leur corps et comprendre leur santé, et être sensibilisées à la prévention de la violence et aux services de santé disponibles. La formation visant à leur faire acquérir des compétences améliore leur capacité à influencer les décisions affectant leur vie à tous les niveaux.

La marque Always a annoncé aujourd’hui rejoindre le partenariat « Une victoire en entraîne une autre » pour venir soutenir la formation des éducatrices et éducateurs en tant que multiplicateurs du programme, dans le cadre de sa mission visant à combattre la baisse d’estime de soi dont les jeunes filles souffrent à la puberté. Le mouvement #LikeAGirl d’Always a déjà conduit à des changements de société et a notamment modifié le sens de « Like A Girl ». Cependant, la marque ne veut pas s’en arrêter là. Le sport aide les filles à s’affirmer et c’est pour cette raison qu’Always est déterminé à aider davantage de filles à continuer de faire du sport.

« Avec avoir passé les 30 dernières années à promouvoir l’estime de soi chez les filles, Always ne peut accepter que la moitié d’entre elles abandonnent le sport à la puberté, limitant ainsi les possibilités d’exploiter tout leur potentiel » a déclaré Juliana Azevedo, Vice-présidente mondiale de Always/Whisper (P & G). « Je suis très heureuse et fière qu’Always s’associe avec ONU Femmes et le CIO pour encourager les jeunes filles à continuer de jouer et à s’affirmer pendant cette période cruciale de leur développement ».

Présent dans 25 pays et comptant plus de 217 000 filles et jeunes femmes participantes, le programme « Une victoire en entraîne une autre », développé par Women Win, partenaire d’ONU Femmes, et adapté pour le programme d’héritage olympique du Brésil, a démontré qu’il a considérablement amélioré l’estime de soi et l’autonomisation économique des filles, ainsi que leurs connaissances en matière de santé sexuelle et de leurs droits.

  • 89 pour cent des filles se considèrent comme des leaders, comparé à 46 pour cent avant la mise en œuvre du programme.
  • 68 pour cent des filles ont une meilleure connaissance et compréhension de la violence fondée sur le sexe et 93 pour cent d’entre elles savent à qui s’adresser pour signaler la violence.
  • Près de 80 pour cent des filles ont une meilleure compréhension de leur santé sexuelle et reproductive et de leurs droits et savent comment éviter une grossesse et les maladies sexuellement transmissibles.

D’ici à 2017, « Une victoire en entraîne une autre » qui aura touché plus de 2 500 filles âgées de 10 à 18 ans et 300 jeunes mères déscolarisées à Rio de Janeiro, sera déployé au Brésil et dans toute l’Amérique latine.

Kaillana de Oliveira Donato, Marcelly Vitória de Mendonça et Adrielle Alexandre da Silva, bénéficiaires du programme « Une victoire en entraîne une autre », ont pu représenter leurs plus de 400 camarades actuellement inscrites au programme et partager leurs expériences personnelles en tant que participantes au programme du Brésil.

Adrielle Alexandre da Silva, 12 ans, a fait part de son rêve de devenir athlète professionnelle ou professeure de gymnastique rythmique. Elle a décrit les sacrifices qu’elle a dû faire pour continuer à pratiquer son sport et a également confié ce qu’elle considère être la meilleure leçon du programme. « J’ai appris que gagner signifiait de pouvoir concrétiser mes rêves, aider les autres et être porteuse de changement dans ma communauté », a déclaré Adrielle. « Lorsque j’ai porté la flamme olympique, non seulement je rêvais de devenir gymnaste rythmique olympique, mais aussi de pouvoir aider ma communauté à devenir un lieu de non-violence », a-t-elle ajouté.

Kaillana, Marcelly et Adrielle, désormais adolescentes, font partie de la génération cible des Objectifs de développement durable. La série d’objectifs adoptée par l’ensemble des États membres de l’ONU pour lutter contre la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité à toutes et tous d’ici à 2030 ne peut être réalisée sans atteindre l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Le programme « Une victoire en entraîne une autre » contribue à faire naître des agentes du changement pour mettre en œuvre ce programme de développement dans leurs communautés et dans leurs sociétés.

Gros plan : Les femmes et le sport